Les scolytes déciment toujours les épicéas

Une brève partagée par Danielle Bergeron

D’après le pôle régional du Département de la Santé des Forêts (DSF), les chaleurs sèches et prolongées ont favorisé la prolifération de ces insectes qui ravagent les sapins, notamment dans le massif du Morvan -malgré une diminution en plaine-.
Sur la région B-F.C, on estime à 8 millions de m3 le volume de bois scolytés depuis 2018

Scolytes sur épicéas : un rebond de l’épidémie après un nouveau déficit hydrique estival marqué en 2022 (publié le 9 décembre 2022)
https://draaf.bourgogne-franche-comte.agriculture.gouv.fr/scolytes-sur-epiceas-un-rebond-de-l-epidemie-apres-un-nouveau-deficit-hydrique-a1381.html

Vidéo: Défendre la forêt publique

Face au dépeçage de l’Office National des Forêts, des gardes forestiers
et forestières expliquent à un militant de l’association Canopée, sur le
terrain, leur métier et les problèmes, voire les souffrances, auxquels
ils sont confrontés. Ils évoquent aussi leur résistance aux politiques
publiques néfastes.
Canopée, en liaison avec le syndicat SNUPFEN,  a lancé une pétition qui
a recueilli plus de 184 000 signatures et a décidé de lire en public,
devant l’Assemblée nationale, les noms des signataires, ce qui a pris
des dizaines d’heures, de jour comme de nuit.
Plusieurs partis et mouvements politiques, demandant plus de moyens pour
l’ONF,  ont déposé des amendements au projet de loi sur la forêt, face
auxquels le gouvernement a une fois de plus utilisé l’article 49.3 pour
passer en force.

https://www.youtube.com/watch?v=nZ6va09vwaw

Durée 35 minutes

L’introduction d’essences exotiques en forêt

Une brève de Danielle Bergeron

Face aux changements climatiquesde nombreux projets visent à introduire des essences d’arbres exotiques dans les forêts françaisesSouvent avec l’aide de subventions publiques.
Or cette pratique ne va pas sans risques: plantation d’essences invasives, introduction de nouveaux parasites, altérations de l’écosystème…
Aussi la Société Botanique de France, qui s’en est inquiétée, a-t-elle décidé de faire le point sur les connaissances scientifiques dans ce domaine en publiant un livre blanc de près de 150 pages, qu’elle a présenté en avant-première dans le cadre des « Assises du bois et de la forêt » organisées par le Gouvernement.
Ce livre blanc est accessible à tous en téléchargement et une version imprimée est disponible sur demande.
https://societebotaniquedefrance.fr/2021/12/14/la-societe-botanique-de-france-publie-un-livre-blanc-sur-lintroduction-dessences-exotiques-en-foret/

Le ministre de la Transition écologique à Autun

Une brève de Danielle Bergeron

Le ministre de la Transition écologique à Autun pour parler coupes rases et feuillus

Article publié le 17/11/2022 dans le Journal du Centre

https://www.lejdc.fr/autun-71400/actualites/le-ministre-de-la-transition-ecologique-a-autun-pour-parler-coupes-rases-et-feuillus_14218118/?xtor=EPR-28&_ope=eyJndWlkIjoiNTMzNTQifQ%3D%3D
(Visite provoquée par Lucienne Haese, représentante du Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan, qui avait interpellé le ministre lors l’émission Aux arbres citoyens, sur France 2.)

8 novembre : France Télévisions organise une soirée avec France Nature Environnement

Une brève de Danielle

Le principal objectif de ce projet grand public est de collecter des dons pour financer un fonds de soutien à des projets de régénération et de restauration forestière et bocagère en gestion durable.

L’association France Nature Environnement est chargée de récolter les dons, ainsi que de mettre en place le processus de sélection et de suivi des projets financés.

https://fne.asso.fr/actualites/aux-arbres-citoyens-france-televisions-et-fne-ensemble-pour-la-foret

Brûler des granulés de bois n’a rien d’écologique

Dans la série des brèves de Danielle

Jake Dean — Traduit par Bérengère Viennot  10 février 2022

(l’article est centré sur les Etats-Unis, mais concerne largement l’Europe)
http://www.slate.fr/story/222620/bruler-granules-bois-rien-ecologique-biomasse-pas-neutre-carbone-bioenergie-renouvelable-polemique-gaz-effet-serre

« La biomasse issue du bois représente plus de la moitié des sources d’énergie renouvelable de l’Union européenne. Et une grande partie de ce bois provient du sud-est des États-Unis. »

‘Les recherches montrent que la compensation de la dette carbone de la combustion de biomasse issue du bois nécessite des dizaines d’années de repousse (…), et que reboiser des forêts de feuillus avec des pins à la croissance rapide pour en faire de la biomasse diminue la densité carbone des zones boisées »

« le gouvernement de Caroline du Nord lui-même a admis en 2019 que la biomasse issue du bois «ne faisait pas progresser l’économie de l’énergie propre en Caroline du Nord». »

« les émissions dues à la combustion de ce bois ne sont pas comptabilisées au débit du pays qui le fait. (…)  cela crée une incitation perverse à simplement brûler le bois venu d’autres pays et à compter le charbon ainsi remplacé comme une réduction du gaz à effet de serre.
C’est cette défaillance comptable qui a permis aux pays européens de brûler des arbres américains tout en prétendant avancer vers une énergie propre. « 

« Grand View Research estime que la biomasse mondiale vaut des dizaines de milliards de dollars et devrait connaître une croissance d’environ 6% par an jusqu’en 2028. Les pays européens subventionnent le secteur à hauteur de plusieurs milliards de dollars. »

À Chantilly, des citoyens aident les scientifiques à « sauver la forêt »

Dans la série des brèves de Danielle

Par Maïwenn Lamy et Mathieu Génon (photographies)    13 juillet 2022

https://reporterre.net/A-Chantilly-des-citoyens-aident-les-scientifiques-a-sauver-la-foret
« Jusque fin juillet, un collectif de 300 bénévoles accompagnés de chercheurs se mobilise pour cartographier la forêt de Chantilly.  »    (6300ha)

« C’est en 2019 que les équipes de l’Office national des forêts (ONF), qui gèrent la forêt, mesurent l’ampleur du problème. 40 % du domaine et 47 000 arbres sont touchés par le dépérissement, réalisent-ils. Dans la forêt, la température moyenne a déjà augmenté de 1,5 °C depuis 1990. »

 » Les gardiens de la forêt de Chantilly souhaitent accompagner la migration naturelle d’essences plus adaptées au climat de demain, chose qui prendrait des milliers d’années à la nature. »

« Le plus important sera d’introduire davantage de métissage dans la forêt de Chantilly afin de la rendre plus résistante. »

Ces panneaux solaires qui rasent la forêt

Dans la série des brèves de Danielle

« Reporterre a identifié 82 projets et 3 400 hectares de forêts menacés. »
 
 » Si l’on n’y prend garde, le projet de « loi d’exception » pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables qu’Emmanuel Macron prépare pour cet été risque de se faire au dépens des enjeux tout aussi urgents de préservation de la biodiversité. »